alerte-bfc Collectif ALERTE Bourgogne Franche-Comté

manifeste du congrès uniopss

manifeste du congrès uniopss

manifeste du congrès uniopss

A la Une

Juillet 2018 :

Stratégie de lutte contre la pauvreté : la pauvreté n’attend pas !

Alors qu’Emmanuel Macron a préféré retarder les annonces et la mise en œuvre effective de la Stratégie de lutte contre la pauvreté au mois de septembre, les associations de lutte contre l’exclusion réunies au sein du Collectif ALERTE ont tenu à rappeler, par le biais d’un communiqué de presse publié le 8 juillet, que la pauvreté n’attend pas. Elles espèrent que le délai pris servira à proposer une stratégie ambitieuse visant à ne laisser personne de côté.

Près de 4 mois après la fin de la vaste concertation lancée pour élaborer une stratégie de lutte contre la pauvreté, Emmanuel Macron a encore reporté les annonces visant à mettre en œuvre cette stratégie, prévues initialement en avril.

Dans un communiqué de presse publié le 8 juillet, le Collectif ALERTE, animé par l’Uniopss, espère que ce délai permettra d’aboutir à une stratégie à la hauteur des besoins des 9 millions de personnes vivant aujourd’hui sous le seuil de pauvreté. Elle devra pour cela leur apporter les moyens de vivre dignement et d’accéder pleinement à leur citoyenneté, en conjuguant des aides monétaires simplifiées et revalorisées, un accompagnement social et professionnel renforcé et des opportunités d’emploi et de logement. Cela implique notamment une recentralisation du financement du RSA et une meilleure articulation des interventions sur les territoires entre État et collectivités territoriales. Cette stratégie ne devra pas oublier certains publics très fragilisés tels que les jeunes de moins de 25 ans, les jeunes sortants de l’aide sociale à l’enfance, les mineurs non accompagnés, les personnes à la rue mais également les chômeurs de longue durée.

Selon ALERTE, il est du devoir de notre société de proposer des conditions de vie décentes et des réelles opportunités d’émancipation à ceux d’entre nous qui souffrent le plus. Le Collectif attend donc que le président de la République adopte au plus vite une stratégie ambitieuse. Pour les 9 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté, dont 3 millions d’enfants, le temps presse.

Retrouvez le communiqué de presse du Collectif Alerte national

Mai 2018 :

Pauvreté : l’Uniopss milite pour une stratégie ambitieuse !

Alors qu’Emmanuel Macron a présenté, le 22 mai dernier, ses mesures en matière de Politique de la ville et qu’Agnès Buzyn a annoncé le dévoilement de la Stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes pour début juillet, le Collectif ALERTE souligne par la voie d’un communiqué de presse diffusé le 24 mai, la nécessité de mettre en place rapidement une véritable stratégie, à la hauteur des enjeux.

« Lutte contre la pauvreté : ne faisons pas l’économie d’une stratégie ambitieuse ! » : voici le titre particulièrement clair du communiqué de presse du Collectif ALERTE diffusé le 24 mai dernier. Quelques semaines avant l’annonce de la Stratégie du gouvernement de prévention et de lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes, le Collectif, animée par l’Uniopss, souhaite en effet que le gouvernement tienne compte de la concertation lancée le 17 octobre dernier. Pour rappel celle-ci a impliqué « six groupes de travail auxquels ont participé des associations du Collectif ALERTE, mais aussi des acteurs institutionnels, des parlementaires, des représentants d’élus locaux et des personnes en situation de précarité ».

Les 110 propositions concrètes issues de cette concertation portent notamment sur l’accueil des jeunes enfants de familles en situation de précarité, le soutien à la parentalité, la création d’un parcours d’accompagnement assorti de ressources dès 18 ans, la simplification et la revalorisation des minima sociaux, l’accès aux droits, à l’emploi, le logement et à la santé notamment par la fusion de prestations d’assurances maladie.

« L’ensemble de ces propositions dessinent une stratégie de lutte contre la pauvreté que nous voulons innovante, complète, ambitieuse, développant des expérimentations et apportant des solutions aux personnes en situation de précarité sur tout le territoire… » Les associations réunies au sein du Collectif ALERTE attendent donc du gouvernement qu’il s’en saisisse.

Accédez au communiqué de presse de l’Uniopss

 


15/03/2018 - Rapports "Pauvreté des enfants et des jeunes" 

Suite à la concertation sur la pauvreté des enfants et des jeunes : les groupes de travail ont rendu leurs propositions. Retrouvez ci-dessous le rapport remis à la Ministre Agnés Buzyn et à Olivier Noblecourt, délégué interministériel, ainsi que les 5 autres rapports qui ont été rendus public.

"Éradiquer la pauvreté des enfants", rapport remis le 15 mars à la ministre Agnès Buzyn et au délégué interministériel Olivier Noblecourt pour alimenter la stratégie de lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes.

Cinq autres rapports ont également été rendus :

"Prévenir la vulnérabilité des jeunes et favoriser leur insertion",

"Développer l’accompagnement global et les leviers de prévention de la pauvreté",

"Accès aux droits et aux services, lutte contre le non-recours",

"Un accompagnement renforcé dans la lutte contre l’exclusion",

"Piloter la lutte contre la pauvreté à partir des territoires".

 

13/03/2018 - Pauvreté des enfants et des jeunes : ALERTE présente ses propositions

A deux jours de la remise des rapports des groupes de travail constitués dans le cadre de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes, les associations et fédérations du Collectif ALERTE, animé par l’Uniopss, ont tenu une conférence de presse pour présenter leurs propositions.

En ouverture, François Soulage, Président d’ALERTE a insisté sur l’importance que chacun puisse accéder aux droits communs.
A l’issue de la concertation mis en œuvre par le gouvernement, ALERTE attend, au-delà d’une stratégie, un calendrier précis et des moyens.

Communiqué de presse et propositions politiques

 

06/02/18 - L'Uniopss plaide pour une refonte globale des établissements et services à domicile pour personnes âgées

Alors que les établissements et services à domicile pour personnes âgées connaissent d’importants bouleversements et font face à des difficultés durables pour mener à bien leurs missions, l’Uniopss rappelle aux pouvoirs publics l’urgente nécessité de refonder en profondeur le modèle actuel des EHPAD et de l’aide à domicile, afin qu’ils puissent être en mesure de répondre à l’ensemble des nouveaux besoins des personnes accompagnées et aux enjeux de la société face au vieillissement

Communiqué de presse


8/12/2017 - Les associations s'opposent au tri des personnes sans-abri

Communiqué de presse

 

Actualités

Lutte contre le gaspillage alimentaire et faisabilité d’une filière inter-associative

31 mai 2018

Dans le cadre de l'appel à projet Pralim, le plan régional pour l'alimentation, l'URIOPSS s'est engagée à réaliser une étude socio-économique à propos du gaspillage alimentaire. Cette étude porte sur le territoire du Grand Dijon et est soutenu financièrement par l'ADEME, le Conseil Départemental de la Côte d'Or, et Dijon Métropole. L'objectif, étant d'établir un état des lieux sur le territoire défini de la lutte contre le gaspillage alimentaire, avec d'un côté, les associations caritatives, des épiceries sociales et solidaires impliquées sur cette thématique, et les Grandes et Moyennes Surface (GMS) de l'autre côté. Une réflexion doit aussi être menée sur l'organisation de la lutte contre le gaspillage alimentaire afin qu'elle soit plus efficiente. Cette étude doit aussi nous permettre d'estimer sur le territoire du Grand Dijon, la quantité en tonnes des gisements potentiels à capter par les associations auprès des magasins.


Informations sur l’ENC et la baisse des crédits alloués aux CHRS / courrier interassociatif

13 mars 2018

Aux associations gestionnaires de CHRS et CHU

Un courrier inter associatif a été envoyé au Premier ministre concernant la tarification des CHRS dans l’objectif d’alerter sur les conséquences très négatives de cette réforme tant pour les personnes accompagnées dans les centres que pour les gestionnaires de ces centres.

En effet, le projet de loi de finances de 2018 annonçait une baisse de 20 Millions d’euros pour les CHRS, qui s’inscrivait au départ dans une volonté plus ambitieuse d’une baisse de 100 Millions sur l’ensemble du quinquennat. Cette coupe budgétaire a été révisée à 60 Millions d’euros mais la première tranche pour 2018 demeure bien de l’ordre de 20 Millions d’euros.


Projet de loi Logement : les propositions de l’Uniopss au bénéfice des plus fragiles

1 mars 2018

A la veille de la clôture de la conférence de consensus sur le logement, l'Uniopss, qui rassemble les acteurs associatifs agissant en faveur des personnes fragilisées (personnes âgées, personnes en situation de handicap, malades, enfants, jeunes, familles, personnes en situation de pauvreté et d'exclusion…), propose d'améliorer la situation de toutes ces personnes dans le cadre du projet de loi Logement.

Pour améliorer l'accès au logement des jeunes précaires, l'Uniopss propose des alternatives au bail mobilité évoqué dans le projet de loi. Créé pour faciliter l'accès au logement des jeunes en insertion professionnelle, ce bail a été étendu à tous les locataires et assorti d'une caution. Or, c'est justement cette caution que les jeunes les plus précaires n'arrivent pas à obtenir et la garantie VISALE ne leur est pas accessible. Au-delà de sa forte réserve sur ce type de bail, qui apporte davantage de précarisation pour les locataires, l'Uniopss propose de maintenir le système de bail existant, plus protecteur de tous les locataires, jeunes ou pas, en renforçant les exonérations fiscales à contreparties sociales fortes à destination des propriétaires bailleurs du parc locatif privé, tout en mettant en place une réelle Garantie Universelle des Loyers et en rétablissant l'encadrement des loyers.


Rencontre ALERTE avec Madame BUZYN, ministre des solidarités et de la santé

13 juillet 2017

Rencontre ALERTE avec Madame BUZYN, ministre des solidarités et de la santé

Le Président d'ALERTE, François Soulage, accompagné de Bruno Grouès, a rencontré Madame Buzyn le 9 juin dernier pour faire connaissance et débattre des priorités de la politique de lutte contre la pauvreté du Gouvernement. Le Compte-rendu de cette rencontre est disponible sur le site de l’UNIOPSS.
N’hésitez pas à aller consulter : La Plateforme du Collectif Alerte “Pour une société bienveillante, fraternelle et solidaire

Toutes les actualités

Collectif Alerte National

L’UNIOPSS est à l’origine de la naissance d’ALERTE, et porte la parole d’une trentaine d’associations et de fédérations de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale depuis 1985, date de création de la Commission « Lutte contre la pauvreté et l’exclusion ».

Dès 1994, les URIOPSS sont à l’origine de la création, dans toute la France, de Collectifs ALERTE locaux.

Les collectifs ALERTE ont, depuis leur création, vocation à être des lieux :
- De partage pour optimiser les outils et les partenariats.
- D’interpellation.
- D’organisation de manifestation autour de sujets communs.

 

Découvrir le Collectif ALERTE National

Collectif Alerte BFC

Nos événements

Aucun événement n'a été trouvé

Aucun événement n'a été trouvé

Tous nos événements

Nos Membres

Secours Catholique

Secours Catholique
 27 place Corot
   89000 Auxerre
03 86 52 68 46
Site web

comite.yonne@secours-catholique.org


FETE

FETE
 14 avenue Courbet
   89000 Auxerre
06 15 54 57 57

fete.yonne@orange.fr

DECOUVRIR NOS MEMBRES